Le sommeil en mode alerte

Devenir parent ou comment dormir en mode alerte

Il y a un quelque chose qui est inévitable dès que nous devenons maman, notre rythme de sommeil est changé à jamais. Peu importe si nous étions de bonnes dormeuses avant les enfants, ou si nous étions plutôt du côté du sommeil léger.
Il y a des personnes qui comme moi, sont toujours parvenues à fonctionner avec peu dheures de sommeil. Mais larrivée de mes enfants a tout changé. Non seulement jai réduit mes heures de sommeil mais en plus, ma manière de dormir sest complètement modifiée. Et à chaque étape de la vie de mes enfants, des raisons différentes ont contribué à ces changements.

Le repos avec un nouveau-né à la maison

Repos et nouveau-né ne devraient pas vraiment se retrouver dans la même phrase et pourtant ça peut arriver (si nous avons un peu de chance).

Un nouveau-né dort rarement plus de 3h-4h de suite, et ce pour les plus chanceux. Durant la journée, maman doit utiliser parfois ces moments pour elle. Pour se nourrir, se laver, ranger par-ci et par-là ou régler la paperasse administrative liée à cette nouvelle naissance. La nuit, les réveils sont nombreux, il faut non seulement nourrir notre bébé mais aussi le changer, et tenter de se rendormir. Quand nous sommes immiscés dedans, nous avons limpression que cela dure depuis toujours et nous avons du mal à croire quun jour, dans le passé, nous avons dormi des nuits complètes. Tout dun coup nous nous regardons dans le miroir et nous voyons une mombie.

Nous fonctionnons désormais en mode automatique.

Notre cerveau change

Nous savons aujourdhui que le corps de la femme change pendant la grossesse, et même après, beaucoup dentre nous avons du mal à nous reconnaître. Nous savons aussi quil y a de nouveaux équilibres hormonaux qui se mettent en place, et quil y a plein dautres changements que nous devons apprendre à gérer.

Mais il existe aussi un autre élément de notre corps, que nous ne pouvons désormais pas contrôler aussi facilement, qui va aussi subir des changements, et ce, depuis la grossesse. En effet, le manque de sommeil nest pas uniquement dû aux nombreux réveils du bébé. Durant le troisième trimestre, nous commençons déjà à avoir un sommeil de mauvaise qualité. Il paraît que notre corps se prépare à ce qui va lui arriver (il ne faut pas oublier le pouvoir de notre nature et de notre corps, nous sommes tout de même des mammifères). Nous commençons à développer le mode alerte”.

Ce mode alerte” naturel existe pour nous aider à veiller sur notre bébé, afin de le maintenir en vie. En effet, nous allons entendre les moindres bruits, les moindres mouvements et gestes de notre bébé. Nous dormirons, mais nous aurons toujours un sommeil léger, toujours prêt à sauter du lit. Ça paraît difficile à croire, surtout pour celles dentre nous qui ont traversé des moments où nous pensions que notre corps allait nous lâcher pour cause de fatigue. Cest ce qui explique aussi pourquoi les papas nentendent pas parfois les bébés au milieu de la nuit (même si parfois nous pensons quils ne veulent pas entendre).

Mais la question que vous attendez, allons-nous un jour retrouver le sommeil comme avant?

Jai une bonne nouvelle, une fois que votre bébé fera ses nuits, ces micro-réveils feront partie du passé (-spoiler alert- jusqu’à ce qu’ils tombent malades) et vous allez à nouveau retrouver un semblant de normalité (vous ny êtes pas encore aux grasses mat). Par contre, je suis obligée de vous dire que vous ne retrouverez jamais ce calme et ces longues nuits dantan. Même quand vos enfants seront plus grands, vous serez réveillée par le moindre bruit: la lolette qui tombe du lit, leurs petits pas quand ils viennent dans votre lit, un jouet qui tombe, une toux, etc. Et non, ce ne sont pas vos murs trop fins ou vos chambres mal isolées. Cest votre cerveau.

Vous faites désormais partie du groupe des femmes qui doivent gérer la fameuse charge mentale, et vous réalisez ces activités qui font partie de la liste de tâches invisibles (et pas reconnues). Nous sommes heureuses de vous compter parmi nous! La réalité est quil faut accepter que nous ne sommes plus la même personne quavant. Nous avons de nouvelles peurs et inquiétudes inconnues auparavant.

Mon père ma toujours dit quune fois que lon devient parents, nous ne retrouverons plus jamais un sommeil relaxé comme avant. En tant que parents, nous sommes désormais responsables à vie pour ces créatures et futurs adultes, et à chaque étape nous aurons des préoccupations qui vont nous aborder en fonction de leur âge. Même aujourdhui, que mon frère et moi sommes adultes et parents, il dit penser à nous et même parfois sinquiéter pour nous lorsquil se couche. Nous ne quitterons jamais ses pensées et il ne cessera jamais d’être notre père.

Avatar photo
Alejandra Maman

Co-fondatrice

Maman décomplexée de Rafael 2 ans (bébé arc-en-ciel), Carmen née en mai et de notre fidèle compagne de 4 pattes Clementina. Née espagnole, suisse d’adoption, j’ai suivi une formation en sciences politiques et histoire. Durant mes 3 grossesses j’ai fait face aux diverses difficultés et doutes propres à ces moments. J’ai souvent eu du mal à me retrouver dans l’information mise à disposition, ou bien parce que trop abondante et confuse, ou bien parce qu’elle était absente. Avec Marion nous avons décidé de créer Bouncy afin de jeter de la lumière dans cette étape de la vie, pleine de changements qui peuvent être à la fois excitants et bouleversants.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail n'est pas publiée

Votre recherche