Des recommandations au moment de visiter le nouveau né – l’avis d’une maman de 2 enfants

Lorsquun membre proche de notre famille ou notre meilleure amie donne naissance à son bébé nous nous empressons de leur rendre visite.

Nous voulons à tout prix rencontrer le bébé et voir de nos yeux cette personne qui nous est très chère. Nous désirons connaître les détails de la naissance et leur montrer notre soutien et notre disponibilité en cas de besoin. 

Cest un moment très heureux et de célébration pour les proches et ils se hâtent dy faire partie. Les visites sont très nombreuses pendant les premiers jours et les semaines, quelles soient à lhôpital ou à la maison. Certes, la pandémie de Covid à chambouler ces habitudes, puisque les maternités ont interdit, voir réduit, les visites, et que du côté maison tout le monde sest porté plus prudent en vue de protéger la maman (souvent pas vaccinée) et le nouveau-né. Mais la pandémie aura une fin et ces mesures seront peu à peu oubliées.

Notre bonne volonté de vouloir faire du bien, de montrer notre intérêt et notre soutien peut être perçue plutôt comme une charge par certains parents, et surtout pour la maman qui peut se sentir submergée dans ce mélange de sentiments et de changements. La naissance donne lieu à un moment de tandem maman-bébé où les 2 se rencontrent petit à petit, les routines se mettent en place et ils se découvrent. Recevoir des visites peut savérer stressant pour la maman qui doit montrer son sourire même si elle ne se sent pas bien ou de faire la conversation quand elle souhaiterait dormir. Jai été des 2 côtés de la barrière, jai visité des amies qui venaient d’accoucher et jai reçu des visites quand je venais daccoucher. Jai aussi vécu un accouchement avant la pandémie sans restrictions et un accouchement durant la pandémie, au moment de limitations strictes concernant les visites. Alors voici quelques recommandations.

À lhôpital

Le côté positif des visites à lhôpital pour les parents est que les visites sont souvent courtes et limitées. Cependant, ce sont les premiers moments les plus vulnérables pour la maman et le bébé. Du côté maman, elle est très inconfortable physiquement, elle peut souffrir des douleurs et en plus elle vit le moment précieux de la rencontre avec ce bébé tant attendu. Du côté de bébé, il est dans ses premières heures ou jours de vie, il découvre son entourage, il rencontre sa maman et son papa autrement, il apprend à salimenter, etc. Le calme est essentiel pour que maman et bébé puissent récupérer tous les deux du moment de laccouchement, et si la maman à décidé dallaiter, ces premières heures sont primordiales pour que tout se passe bien.

  1. Appelez avant la visite: parfois maman et bébé ont besoin de repos. Ne le prenez pas mal si ils annulent votre visite.
  2. Respectez les horaires de visite: même si lhôpital nest pas strict là dessus, essayez d’éviter les heures de repas ou de repos habituelles. 
  3. Ne visitez pas une maman et son bébé si vous êtes malade, enrhumé ou vous suspectez que vous n’êtes pas à 100%.
  4. Faites une courte visite.
  5. Lavez-vous les mains.
  6. Le bébé nest pas un trophée qui doit passer de main en main. Respectez son repos et son sommeil. Il a besoin de sentir sa maman tout prêt.
  7. Evitez dutiliser la salle de bain de la maman.
  8. Donnez de lintimité à la maman lorsque celle-ci nourrit son bébé, que ce soit par lallaitement ou par le biberon. Le petit est en plein apprentissage.
  9. Ne faites pas allusion à laspect de la maman. Elle vient daccoucher, elle à mal et elle est inconfortable. 
  10. Pensez à demander à la maman comment elle va-t-elle, comment se sent-elle et demandez aux parents si vous pouvez leur être utile. Si cest le deuxième enfant, ils auront peut-être besoin dune garde pour le grand, par exemple.
  11. 11- Gardez vos conseils à moins quils soient demandés. Chaque accouchement est un monde et sur place les mamans sont entourées de professionnels qui seront en mesure de répondre à leurs doutes.

À la maison

Une fois le retour à la maison, la famille a besoin de trouver ses repères et de shabituer à la nouvelle vie. Le manque de sommeil, la fatigue, et souvent le manque daide font que la maison ne soit pas forcément “à jouret quelle se retrouve à ne pas avoir du temps pour elle-même. Le cadre plus confortable de la maison fait que les visites peuvent être plus longues, au point de devoir offrir à boire et même à manger, et par conséquent contribuer plus à la fatigue des nouveaux parents. Il serait convenable dattendre 2-3 semaines avant de venir à la maison.

  1. Appelez avant et organisez la visite. Même après avoir convenu le jour auparavant, la maman na peut-être pas eu loccasion de fermer l’œil de la nuit, elle souffre encore de douleurs ou elle na pas eu le temps de prendre sa douche.
  2. En temps de pandémie, évitez le contact direct avec le bébé et lavez-vous les mains.
  3. Amenez quelque chose dutilité pour les parents comme des plats déjà préparés, un gâteau, du pain, des couches, des courses, etc
  4. Evitez des questions qui peuvent être inconfortables, ainsi que les conseils pas demandés. Rappelez-vous que même quelques semaines après laccouchement, maman et bébé continuent à shabituer lun à lautre, et que la nouvelle famille apprend à vivre avec le nouveau rythme. 
  5. Rendez votre visite utile. Demandez à maman si elle a besoin de se reposer, de prendre l’air, de faire une douche, etc.
  6. Ne restez pas longtemps. Ne faites pas en sorte que les parents soient obligés de vous proposer à manger.
  7. Respectez les horaires habituels de repas et de repos.
  8. Si le nouveau né a un grand frère ou une grande sœur, noubliez pas de leur amener aussi un petit détail et de leur dédier également un peu de temps.

Noubliez pas quil est tout à fait acceptable dinterdire les visites à lhôpital ou de dire non à des demandes de visites à la maison. Les parents marquent le timing parfait pour eux et ils vous recevront dès quils se sentiront prêts. 

Et vous, avez- vous d’autres recommandations?

Avatar photo
Alejandra Maman

Co-fondatrice

Maman décomplexée de Rafael 2 ans (bébé arc-en-ciel), Carmen née en mai et de notre fidèle compagne de 4 pattes Clementina. Née espagnole, suisse d’adoption, j’ai suivi une formation en sciences politiques et histoire. Durant mes 3 grossesses j’ai fait face aux diverses difficultés et doutes propres à ces moments. J’ai souvent eu du mal à me retrouver dans l’information mise à disposition, ou bien parce que trop abondante et confuse, ou bien parce qu’elle était absente. Avec Marion nous avons décidé de créer Bouncy afin de jeter de la lumière dans cette étape de la vie, pleine de changements qui peuvent être à la fois excitants et bouleversants.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail n'est pas publiée

Votre recherche