Comment préparer son petit félin à l’arrivée de bébé ?

L’équilibre fragile de l’environnement dans lequel notre chat évolue est souvent bouleversé avec l’arrivée d’un enfant.

Raison pour laquelle il est important pour nous, en tant qu’humain, de nous préparer, et de préparer notre chat à divers changements.

 

On garde son chat !

Certaines personnes recommandent aux femmes enceintes de se séparer de leur chat en raison du risque de transmission d’une maladie parasitaire (toxoplasmose) du chat à l’humain. Le toxoplasma gondii est un parasite unicellulaire qui peut infecter une femme enceinte séronégative, et se transmettre au fœtus. Il n’est pas nécessaire, ni souhaitable d’ailleurs, de se séparer de son chat. En revanche il y a quelques précautions à prendre. Le chat en tant qu’hôte potentiel du parasite peut être vecteur. Il n’est pas le seul : la viande crue, la terre de jardin, les légumes/salades mal lavés présentent un risque accru. Parmi les mesures à prendre, il est essentiel pour la femme enceinte d’éviter tout contact avec la litière du chat. Il est aussi recommandé de consommer de la viande bien cuite, de bien laver la salade et les légumes et de se laver les mains après avoir jardiné.

 

Le préparer aux changements…

Notre chat, très sensible, va ressentir les changements hormonaux qui s’opèrent durant la grossesse. Il risque aussi d’être perturbé par les préparatifs qui interviennent au sein du foyer. Que ce soit par des travaux de peinture dans la chambre réservée à bébé, la mise en place de nouveaux meubles, ou un déménagement dans un appartement plus grand. Un chat fonctionne avec des repères dans son environnement. Il est important que les changements qui doivent être effectués aient lieu quelques mois avant l’arrivée du nourrisson. Ceci afin que notre chat puisse s’y habituer avant la naissance. Le plus important ce sont ses repères personnels, comme l’endroit où se trouve sa litière, le lieu habituel où il dort, là où il mange. Bien sûr, il y a aussi la question des portes ouvertes ou fermées. Si aujourd’hui votre chat est habitué à dormir avec toutes les chambres ouvertes, il est important de l’habituer avant la naissance de votre enfant à fermer la porte de la chambre où votre enfant dormira. Comme un nouveau-né ne peut pas se retourner et que le chat adore la chaleur, il pourrait vouloir dormir dans le berceau, respectivement sur votre enfant, ce qui peut occasionner un risque d’étouffement. Il est donc préférable de ne pas laisser votre bébé sans surveillance seul avec votre chat.

Faire connaissance avec bébé

Découvrir ce nouveau-né au retour de la maternité, risque d’être un événement stressant pour votre chat. Surtout ne rien lui imposer : il doit pouvoir décider de lui-même, au moment où il se sent en confiance, de venir sentir ce nouveau venu. Son odeur, son énergie, ses pleurs, tout ceci est nouveau. Certains chats ont besoin de temps pour s’habituer. Réserver des moments d’échange de qualité seul avec son chat, jouer régulièrement avec lui afin qu’il puisse évacuer ses tensions, lui offrir des hauteurs, des cachettes, une pièce réservée sans bébé, un balcon pour s’évader sont de multiples options qui peuvent l’aider à surmonter cette période déstabilisante. Parfois il arrive quand même que le stress soit si important que notre chat ne retrouve pas son équilibre, que son malaise soit palpable, et qu’il le manifeste en urinant en dehors de sa caisse. Dans ce cas, la plus grande compréhension est nécessaire : il ne le fait pas pour nous embêter, mais bien parce qu’il se sent mal.

 

Grandir ensemble

Bien sûr, la relation entre notre enfant et notre chat nécessite des cadrages. Notamment lorsque bébé se met à marcher. Il est important de surveiller notre enfant dans ses interactions avec notre chat. A cet âge il ne sera pas conscient en voulant l’étreindre, qu’il peut faire peur à votre chat, et que ce dernier peut, en réponse, donner un petit coup de patte. Un chat doit toujours pouvoir fuir, faute de quoi il peut être amené à se défendre. En grandissant notre enfant pourrait manifester une affection débordante ou se montrer trop brusque. Lui expliquer que le chat est un organisme vivant qui ressent la douleur est fondamental. Et, bien sûr, lui apprendre comment jouer avec un chat dans le respect, et en sécurité, est primordial.

 

Un bienfait pour notre enfant

A chaque étape du développement, notre enfant pourra s’épanouir au contact de notre chat, et cette relation sera enrichissante à bien des égards. Se rappeler que les enfants qui grandissent avec un chat, ou d’autres animaux d’ailleurs, sont davantage capables d’empathie. Que ce soit dans le jeu ou en tant que confident qui ne juge pas, il y a souvent un lien d’amitié très solide qui se noue entre notre chat et notre enfant.

 

Besoin de conseils ?

Vous attendez un enfant et vous souhaitez préparer votre chat au mieux à ce bouleversement ? En tant que Comportementaliste Chat, je vous propose des conseils personnalisés à votre domicile pour que la relation avec votre chat soit harmonieuse. Vous trouverez davantage de détails sur mon site internet : www.latitude-chat.ch

Avatar photo
Ingrid Neuhaus

Contributrice

Qui suis-je? Une personne qui depuis toujours aime les animaux et en particulier les chats. Ce qui m'a motivé pour effectuer une formation au Monde du Chat et ainsi obtenir mon Diplôme de Comportementaliste Chat. Vivre avec ce petit félin est un réel bienfait à mes yeux. Le comprendre et respecter ses besoins est essentiel pour vivre en harmonie ensemble. Avec ce métier j'espère pouvoir contribuer au bonheur d'une cohabitation enrichissante et respectueuse entre le chat et l’humain.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail n'est pas publiée

Votre recherche