Prendre l’avion avec un bébé relève d’une épopée digne des meilleures histoires de fiction.

C’est un moment qui peut stresser les parents, ainsi que les enfants. Avec un peu de préparation en amont, et une bonne ouverture d’esprit tout peut bien se passer.

Tout d’abord, si votre bébé a moins de 3 mois ou qu’il est né prématuré, consultez avec votre pédiatre. De même si votre bébé a été récemment malade, il serait convenable de faire un check-up avant, surtout s’il a passé une otite.

En tant que parents, nous devons accepter que les imprévus arrivent beaucoup trop souvent avec les enfants, surtout avec les bébés. Nous devons aussi accepter que notre bébé va pleurer, va être inquiet et qu’il risque de déranger les autres passagers. Mais cela n’a aucune importance, les bébés pleurent, et vous et votre bébé avez les mêmes droits que les autres passagers d’être dans cet avion. Rappelez-vous que si vous êtes en train de faire de votre mieux, c’est déjà assez.

Après avoir pris l’avion avec 1 bébé pour des vols courts et longs, et maintenant avec 1 bébé et 1 enfant, je pense être en mesure de vous aider avec quelques astuces ou conseils. Certains je les ai appris “the hard way” et comme je suis d’esprit généreux, je me sens dans le devoir de partager mon savoir.

Le sac à langer

Plus qu’un sac il vous faudrait carrément une valise mais nous allons essayer de tout faire rentrer. Ma recommandation, après beaucoup de vols, quelques-uns assez longs, et maintenant avec un enfant de bientôt 3 ans, est de privilégier les sacs à dos. Il faut avoir les mains libres à tout moment et être réactive. Même si nous pensons voyager léger nous nous rendons compte que nous avons beaucoup trop de choses. Un sac à langer sous forme de sac à dos est la meilleure option pour ne rien perdre / oublier à l’aéroport et avoir les mains libres.

Mais quoi mettre dans ce sac ?

Plus ou moins la même chose que quand vous partez en promenade mais à double (ou triple).

Pour bébé 

3-4 couches, parce que c’est ce jour-là, à ce moment précis, que votre bébé va avoir besoin de se faire changer toutes les 2 heures.

Lingettes humides, cela va vous permettre de tout nettoyer (par ex. La tablette de l’avion pour que votre bébé puisse jouer).

Au moins 2 habits de rechange, comme avec les couches, c’est sûrement dans l’avion que votre bébé va vomir, ou que vous allez avoir un code rouge au niveau des couches.

Des sacs à couches. Vous pourrez déposer vos couches dans ces sacs pour éviter de punir tous les autres usagers de l’avion, mais aussi ils seront utiles pour ranger les habits sales.

La nourriture de votre bébé (son biberon, son petit pot ou ses snacks – impératif avoir sur soi ! son eau, etc)

Si vous allaitez mais que vous souhaitez tirer votre lait avant, consultez avec une experte en lactation pour le transport et la conservation de votre lait.

Des jouets, doudous pour le divertir, quoi qu’il préférera jouer avec le morceau de papier du ticket de caisse de votre achat de dutty free…

Plusieurs lolettes. Elles vont sûrement tomber par terre ou sur les sièges, cela vous permettra de lui redonner des nouvelles propres. Elles sont nécessaires pour le décollage et surtout l’atterrissage, sauf si vous arrivez à nourrir votre bébé pendant ces moments-là afin de les aider avec les changements de pression.

Une trousse bobos. Oui, pour notre dernier vol notre petite nous a fait 39° de fièvre dans l’avion. Comment je sais ? Parce que j’ai pris son thermomètre et son paracétamol avec moi au cas où (le lendemain nous avons appris que c’était une double otite).

Une couverture fine. Si votre bébé s’endort, il vaut mieux le couvrir.

Pour les parents 

1 t-shirt de rechange. Expérience faite, bébé qui vomit sur moi avant le décollage, code rouge couche avant le décollage avec fuites. Au moins 1 t-shirt s’il vous plaît. De rien.

Des habits confortables. Les chances que vous allez devoir courir sont grandes, ou faire des promenades si votre vol est en retard pour calmer bébé. Porte bébé ou poussette (ou les 2 pour certains d’entre nous) vous serez contents si vous êtes à l’aise dans vos habits / chaussures.

Normalement, je recommande toujours de prendre un livre avec vous, si le vol est court, les chances que votre livre ne sorte pas de son sac sont grandes. Mais pour les vols de plus de 3 heures, peut-être que la chance sera avec vous et que votre bébé voudra dormir, comme votre bébé va devoir voyager sur vos genoux, avoir un livre sous la main pourra vous aider à passer le temps si vous n’arrivez pas à vous endormir.

De l’eau et des snacks. Préparez tout dans la pochette avant de votre siège. Comme souligné plus haut, votre bébé va voyager sur vos genoux, donc essayez d’avoir à boire et à grignoter à porter de main.

Equipement

Si votre bébé est tout petit, et même jusqu’à une année, privilégiez le porte-bébé. C’est pratique, surtout si vous voyagez en solo. Porte bébé à l’avant, sac à langer à l’arrière et vous aurez l’air d’avoir fait ça toute votre vie.

Si vous préférez une poussette, et que vous pensez voyager plusieurs fois par année, peut être qu’une poussette pouvant aller en cabine avec vous est un investissement à faire. Il existe plusieurs marques sur le marché. Étudiez aussi les modèles les plus acceptés par les compagnies aériennes. Cela vous permettra de gagner du temps car vous ne devrez pas attendre qu’on vous la rende à la sortie de l’avion mais aussi d’avoir l’esprit tranquille que votre poussette est bien traitée et ne vas pas trop se salir.

Conseils

Essayez de changer votre bébé avant l’embarquement. Les tables à langer des avions sont étroites, petites et pas très confortables.

Habillez votre bébé avec différentes couches, il y aura des moments où il fera plus chaud et d’autres plus frais. Ce sera pratique.

Embarquez parmi les premiers afin de vous assurer de l’espace au-dessus de votre siège pour vos affaires

Prévoyez d’arriver plus tôt que vous aviez l’habitude avant bébé. Je faisais partie de ces personnes qui avaient l’habitude d’arriver avec un temps très limité et de voyager avec bagage à main même pour une semaine. Ce temps est révolu.

Ne vous laissez pas porter par la pression des regards des autres si votre bébé pleure.

Demandez de l’aide. Si vous voyagez en solo, les autres voyageurs vont peut-être s’offrir à vous donner un coup de main, mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez aussi demander au personnel à bord, ils sont là pour vous aider.

Voyagez avec le moins d’affaires possible. Nous savons que dans certaines compagnies, envoyer des valises en soute suppose des frais supplémentaires, mais avec des bébés ou des enfants en bas âge, le bagage à main est un problème. Soyez pragmatique.

Si vous faites un long vol, demandez l’option d’un petit lit pour votre bébé. Les compagnies aériennes disposent de places précises et de petits lits pour les bébés.

Choisissez une place à l’avant de l’avion, ce sera plus pratique pour entrer et sortir avec bébé, et plutôt un siège côté couloir, ce qui vous permettra de vous lever si besoin sans déranger les autres.

Hydratez votre bébé aussi souvent que possible. N’oubliez pas que l’air des avions est très sec et il est important de les maintenir hydratés (tout comme pour vous-mêmes).

N’oubliez pas son passeport / carte d’identité, ni son carnet de santé. Prenez-le avec vous.

Surtout ne vous inquiétez pas. Plus vous allez voyager avec votre bébé plus vous allez gagner en expérience et plus vous serez à l’aise. Vous allez développer des petites astuces qui fonctionnent pour vous. Profitez de l’expérience, les vacances et voyages en famille sont d’excellents moments pour passer du temps privilégié avec votre / vos enfants loin des obligations quotidiennes. Sur le moment vous pouvez avoir un petit coup de stress, mais croyez-moi, avec le temps vous allez en rigoler.

Avatar photo
L'équipe de rédaction

La plateforme suisse qui vous accompagne de la conception d'un enfant à la maternité. Pour les mamans et les papas.