Parlons-en de réflexologie

Debora,  éducatrice de l’enfance ES qui travaille dans le secteur de la petite enfance depuis 13 ans et maman de deux magnifiques petites filles nous parle de la réflexologie.

Il y a trois ans et demi maintenant, j’ai vécu le plus grand chamboulement de ma vie en devenant maman pour la première fois. J’ai découvert l’univers incroyable de la maternité avec son lot de joie, de bonheur, mais également de questionnements et de doutes que celui-ci englobe. Deux ans plus tard, enceinte pour la deuxième fois, j’ai ressenti l’envie d’acquérir de nouvelles connaissances en lien avec des sujets bien précis tels que l’allaitement notamment. Je me suis donc tournée vers @lecoledubiennaitre pour y suivre ma première formation: «Allaitement maternel». Cette formation m’a permis de démarrer mon second allaitement de manière encore plus sereine.

Suite à cela, j’ai découvert la «Réflexologie bébé émotionnelle®», créée par @fee_moi_grandir. J’ai pris la décision de suivre cette formation sans réellement savoir ce qu’il m’attendait. Ce fut une vraie révélation pour moi et une agréable surprise. Soulager les maux de mes enfants grâce au massage plantaire est un outil précieux et unique.

Mais qu’est-ce que la réflexologie et à qui s’adresse cette pratique?

La méthode de réflexologie appelée «réflexologie bébé émotionnelle®» a été créée par Caroline Hamon, réflexologue plantaire et Réflexo-Analyste®, et s’adresse principalement aux enfants de 0 à 7 ans environ. Son principe est d’activer, grâce au toucher, des points et des zones réflexes situés au niveau du pied, et ce, afin de rééquilibrer le corps et les émotions des bébés. En effet, il faut savoir que le pied possède un très grand nombre de terminaisons nerveuses, chacune d’elles associées à une partie du corps, comme la vessie, les reins ou encore les poumons. Autrement dit, le pied est en quelque sorte le corps en miniature. En complément du massage plantaire, une verbalisation est tout aussi essentielle et importante pour soulager les maux et travailler sur les émotions de l’enfant. Les deux sont liés.

Quels en sont les bénéfices?

Les bénéfices de la réflexologie plantaire sont nombreux. Il est possible d’intervenir sur différents aspects. En premier lieu, en activant certains points et zones spécifiques, il est possible de travailler sur les maux quotidiens comme les poussées dentaires, les coliques ou encore les affections ORL notamment.

Ensuite, la réflexologie permet de rééquilibrer les émotions éprouvées par l’enfant. Ainsi, il est alors possible de travailler sur la colère, les angoisses, les pleurs, ou encore les peurs qu’il peut ressentir. 

Mais les bénéfices de la réflexologie ne s’arrêtent pas là. Cet outil permet de s’arrêter sur l’histoire de l’enfant lors d’un accouchement difficile, d’une césarienne ou lors de certains traumatismes liés à la grossesse par exemple. La réflexologie peut s’avérer très utile dans ces cas-là, car l’enfant peut parfois ressentir des émotions qui ne lui appartiennent pas directement mais qui peuvent être liées aux émotions éprouvées par les parents.

Est-ce que tout le monde peut faire de la réflexologie? Peut-il y avoir des effets négatifs si le traitement est mal fait?

Oui, tout parent peut faire de la réflexologie à son enfant pour autant qu’il ait participé à un atelier pour assimiler cette méthode spécifique. 

En effet, la prestation que je propose n’est pas une séance de réflexologie classique, n’étant pas réflexologue de métier, mais une transmission de savoir sur des protocoles précis qui pourront être reproduits par le parent à domicile.  

Le massage est fait par le parent, et la bienveillance est donc de mise. Les protocoles proposés ont été construits dans ce sens.

En quoi consistent les ateliers de réflexologie que vous donnez?

Lors des ateliers, qu’ils soient individuels ou collectifs, mon but est d’initier les parents à la réflexologie en leur montrant les gestes, sur une poupée, qu’ils vont eux-mêmes reproduire sur leur enfant. Le but est de permettre aux parents d’être les principaux acteurs lors des ateliers et de pouvoir être complètement autonomes pour appliquer la méthode quand cela est nécessaire. 

Lors des ateliers individuels, un temps d’échange autour de la grossesse, de l’accouchement ou des premiers jours de bébé est nécessaire afin de cibler les besoins et proposer un accompagnement le plus spécifique possible. Je me déplace principalement à domicile lors des rencontres individuelles et mets à disposition le matériel nécessaire.

En ce qui concerne les ateliers collectifs, ceux-ci sont généralement planifiés une fois par mois avec une capacité de trois familles maximum. Les protocoles abordés sont plutôt traditionnels. On y retrouve les douleurs dentaires, les troubles du sommeil ou les angoisses et pleurs par exemple. 

Comment motiver les deux parents à participer à ce moment de connexion? 

Je pense, tout d’abord, qu’il est important que les deux parents se sentent confortables de participer ou non aux ateliers. 

Lors des ateliers, je parle, évidemment, des bienfaits de la réflexologie aux parents mais également du moment privilégié et de partage que la réflexologie permet. Le toucher a de nombreux bienfaits dans la relation parent-enfant, tels que la création des liens d’attachement, aidant l’enfant à se sentir en sécurité et aidant à la communication. C’est finalement une bulle de douceur qui se crée lors des ateliers. Lorsque les parents prennent conscience de cela, l’implication des deux parents se fait ressentir.

Debora Corciulo

Je suis éducatrice de l’enfance ES et je travaille dans le secteur de la petite enfance depuis 13 ans. Je suis maman de deux magnifiques petites filles.
 J'ai suivi une formation en allaitement maternel et en réflexologie pour bébés qui s'est avéré un outil précieux.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail n'est pas publiée

Votre recherche