Nous passons bébé dans sa chambre!

Le moment est arrivé, il faut passer bébé dans sa chambre.

Que ce soit un choix personnel ou le résultat d’un besoin des parents et du bébé, la même question se pose, à partir de quel âge peut-on laisser bébé dormir tout seul dans sa chambre ? Voilà une question qui taraude de nombreux jeunes parents. Notre consultant en sommeil répond aux questions de Bouncy Mag. Pour une approche plus personnalisée, n’hésitez pas à prendre contact avec elle. 

Jusqu’à quel moment est-il recommandé de garder son bébé dans la chambre parentale?

Les dernières recommandations, selon les sources, disent de garder l’enfant dans la chambre des parents, entre 6 mois ou la 1ère année, pour protéger le nourrisson de la mort subite du nourrisson.

En réalité, les parents peuvent garder l’enfant dans leur chambre le temps qu’ils veulent, tant que cela convient à toute la famille. 

Le changement de chambre se passera mieux lorsque la famille sera prête à cette étape. 

Quels sont les avantages pour le bébé et pour les parents de passer le bébé dans sa propre chambre? Quels peuvent être les inconvénients? 

Il est difficile de répondre à cette question, car cela dépend beaucoup de la famille et de la personnalité de l’enfant. Un des inconvénients de changer de chambre un enfant allaité qui tète la nuit ou un enfant qui a besoin d’être sécurisé et se réveille beaucoup la nuit: le nombre d’aller-retours de la maman/du parent pour aller allaiter son enfant ou le réconforter.

Quels sont les signes qui peuvent nous indiquer que nous avons passé à cette étape beaucoup trop tôt?

Certainement le nombre d’aller-retours jusque dans la chambre de l’enfant pendant la nuit, puis un enfant qui a des difficultés à s’endormir.

Nous souhaitons déplacer bébé dans sa chambre, comment doit-on s’y prendre pour que ce soit fait en douceur?

Si vous sentez que vous êtes prêts et lui aussi, vous pouvez le changer de chambre. Souvent, le nourrisson dort bien dans sa chambre en première partie de nuit, car il est plus souvent en sommeil profond. Si votre enfant se réveille de nombreuses fois la nuit, vous pouvez le reprendre dans votre chambre la deuxième partie de nuit. Petit à petit, le nombre de réveils diminue et votre enfant dormira toute la nuit dans sa chambre. Vous pouvez aussi mettre un matelas dans sa chambre pour que votre présence le rassure tant qu’il en a besoin.

Bébé est trop grand pour son berceau et doit passer dans un lit bébé plus grand, est-ce qu’il faut faire attention à des éléments spécifiques?

Il faut surtout le protéger des chutes en mettant une barrière, ou choisir un lit au sol. A cet âge, il est important de l’investir dans ce projet en lui faisant choisir les draps, monter le lit avec lui, lui faire mettre les peluches (s’il a plus d’un an) dans son lit, etc.

Les premières nuits peuvent être compliquées, recommandez-vous une lumière, un bruit blanc, ou encore de placer une chaise proche du lit pour accompagner bébé?
Toute présence parentale ou d’un adulte est sécurisante pour l’enfant et ce n’est pas une mauvaise habitude de l’endormir près de vous ou de rester avec lui aussi longtemps qu’il en a besoin. 

Les bruits blancs ne sont pas recommandés à n’importe quel âge. 

Si vous voulez mettre une veilleuse, mettez-la dans le couloir avec la porte ouverte ou une lampe qui fait à peine de la lumière. Vérifiez également que les ombres dans la chambre ne fassent pas peur. L’enfant peut aimer sa chambre la journée mais ne pas l’aimer la nuit, car, avec les ombres des jouets projetées au mur, il peut se sentir menacé. 

Quels sont vos indispensables pour une chambre de bébé jusqu’à sa première année de vie?

La présence de ses parents tant qu’il en a besoin…

Avatar photo
Julie Champenois Wittlin

Infirmière indépendante spécialisée en pédiatrie

Je suis infirmière, diplômée en 2000. J’ai suivi une formation de puéricultrice en France puis de consultante en lactation IBCLC en Suisse. J'ai ensuite obtenu un diplôme universitaire (DIU) sur "les troubles de l'oralité alimentaire de l'enfant" et un sur "la nutrition et obésité de l'enfant", puis de consultante en sommeil 1001 dodos et de monitrice de la méthode "MAMA". Je suis accompagnante BN, « Biological Nuturing » avec Suzanne Colson. J'ai suivi la formation sur "les freins restrictifs buccaux" avec Caroline De Ville et obtenu mon diplôme en 2021. Je travaille depuis bientôt 20 ans auprès de l’enfant et ses parents, à l’hôpital, en crèche, à domicile et en maison de naissance. Mon expérience professionnelle et mes différentes formations me permettent d’accompagner les parents et leur(s) enfant(s), dans la bienveillance, en fonction de leurs besoins, particulièrement pendant la période de la petite enfance.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail n'est pas publiée

Votre recherche